Comment choisir son antivol ?

 

L’antivol est  indispensable lorsqu’on utilise un véhicule deux-roues ou une roue en centre-ville. Mais comment le choisir ?

 

Quel type d’antivol ?

Tout d’abord il existe 5 types d’antivols:

L’antivol en U qui est considéré comme la meilleure protection contre le vol, mais qui est lourd et plutôt encombrant.

L’antivol pliant ou “mètre de menuisier” qui permet plus facilement d’attacher le cadre à un point fixe mais qui  est plus vulnérable qu’un antivol en U, de par la forme plate de ses bras articulés.

L’antivol fixe ou “fer à cheval” se fixe sur le cadre et bloque la roue arrière, est très solide et qui fait un très bon complément de l’antivol en U. Cependant il ne sera utile que pour un court arrêt puisque n’attache pas votre vélo à un point fixe. De plus faites attention, il est possible d’abîmer les rayons de votre vélo avec ce type d’antivol.

L’antivol de type “chaîne” qui est plus maniable pour attacher votre vélo à un point fixe mais qui, en dessous d’un diamètre de 6 mm, sera très facile à briser.

L’antivol de type “câble” qui, comme la chaîne, ne sera vraiment solide qu’à partir de 8 mm. Pour ce qui est des modèles bas de gamme, n’y comptez pas, ils ne vous garantiront aucune solidité.

 

Avoir une bonne pratique

Avoir de bonnes pratiques est indispensable. Rien ne sert d’acheter un antivol performant et donc par définition coûteux si vous n’en faites pas un usage correct.

De ce fait, ne laissez pas l’antivol au sol, une fois posé, afin de ne pas laisser aux potentiels cambrioleurs le luxe d’avoir un appui.

Attachez plutôt votre antivol au cadre et non pas à la roue car vous risqueriez de ne retrouver que la roue.

Et surtout réfléchissez à l’endroit où vous laissez votre deux-roues électriques. Est-ce un endroit malfamé ? Bien éclairé ? Où il y’a du passage ? etc.

 

N’hésitez pas à relire cet article si vous voulez en savoir plus.

 

Bien connaître les normes

La principale norme des antivols est la norme SRA. Elle est la norme de référence pour la plupart des compagnies d’assurances. L’organisme SRA (Sécurité et Réparation Automobile) a pour principale mission de participer à la protection contre le vol des véhicules. L’une de ses principales tâches étant de mettre en place le cahier des charges des dispositifs de protection.

 

La FUB (Fédération française des Usagers de la Bicyclette) fournit une documentation importante sur les antivols ainsi que la protection des vélos. Ses divers test d’antivol sont notables et peuvent vous servir de bonne référence pour le choix de vos antivols.

 

La FFMC (Fédération Française des Motards en Colère) met en place des recommandations d’antivol, qui sont aussi des sources pouvant vous guider.

 

Ne pas avoir peur de mettre le prix!

La fourchette de prix des antivols étant variable, il est évident que plus vous mettrez le prix fort plus vous serez assuré que les chances de vol de votre véhicule seront diminuées.

Le coût d’un antivol équivaut donc à la valeur qu’a pour vous votre véhicule électrique.

Il vaut mieux dépenser 75€ pour un antivol efficace que 25€ pour en perdre ensuite 1500.

 

S’aider des comparateurs!

Vous trouverez sur Internet plusieurs comparateurs d’antivols.

Nous vous proposons cependant un comparateur mis en place par la FUB sur son site, bicycode.fr .

 

De nombreux comparateurs existent sur Internet, assurez-vous cependant qu’ils soient bien à jour!

 

Le futur de l’antivol

Une nouvelle catégorie d’antivol apparaît, il s’agit de l’antivol connecté. Généralement connectée par bluetooth, cette nouvelle génération d’antivol est pilotable par un smartphone.

Plus besoin de clef, l’antivol se déverrouille à l’aide de votre smartphone ou même automatiquement.

Certains modèles disposent même d’une alarme et vous préviennent en cas de tentative de vol.

Même si pour le moment il s’agit, pour la grande majorité des antivols connectés proposés, d’un simple gadget.

Il est plus que probable que nos antivols évoluent tous dans cette direction étant donné la multitude de possibilités permises par les nouvelles technologies actuelles (Localisation GPS notamment).

0 commentaires

Écrivez un commentaire

Les champs avec un * sont obligatoires