Guide des différents types de freins

Qui dit sécurité en transporteur électrique dit forcément système de freinage. Vous le savez, le frein est l’élément indispensable à tous véhicules, électriques ou non. Il en existe de différents types et il est parfois difficile de s’y retrouver.

 

Mais pas de panique, Alternative Bike vous propose de résumer avec vous les différents types de freins.

Le frein tambour

Ce système de frein se trouve au centre de la roue, dans le moyeux. Lorsque l’on serre la poignée, deux patins ou mâchoires vont serrer l’intérieur d’une cloche se trouvant au centre de la roue, le tambour.

Ce frein dispose de deux avantages considérables, il ne demande pas d’entretien et assure un bon freinage. A noter qu’il fonctionne aussi par temps de pluie. Pour ce qui est des inconvénients, il est lourd et son volume risque de vous gêner si vous voulez démonter la roue.

Le frein à rétro pédalage

Même système que le frein tambour à une différence prêt. Ce frein a pour particularité de ne pas être actionné par une poignée mais par les pédales. Le frein s’actionne quand on pédale en arrière. Très populaire dans les Pays-Bas et en Allemagne, ce système de frein demande un temps d’adaptation mais est assez plaisant une fois pris en main/pied.

 

Le frein à disques

Ce système de freinage est issu du monde de la moto et de la voiture. Un disque se visse sur le moyeux de la roue. Lorsque que l’on actionne le freinage, des plaquettes situées dans l’étrier viennent serrer le disque.

Il a comme avantage d’être léger et moins volumineux qu’un frein tambour. Il permet un excellent freinage, notamment par temps de pluie sur une chaussée mouillée. Ce type de frein ne présente pas de réels inconvénients, si ce n’est qu’il peut être plus fragile, en cas de chute notamment.  Certains sont équipés d’un carter de protection.

Le frein à disques peut être hydraulique ou mécanique. Ces deux types de freins sont différenciés par le système qui les actionne.

 

Dans le système hydraulique les plaquettes sont actionnées par la pression d’un liquide. Soit de l’huile minérale ou de la DOT.

Dans le système mécanique, les plaquettes sont actionnées par un câble.

Ce qu’il faut retenir sur la différence de ces deux freins, c’est que le frein mécanique demandera plus d’entretien qu’un frein hydraulique et que le frein hydraulique permet une meilleure répartition du freinage. En effet dans le système hydraulique, les deux plaquettes sont actionnées systématiquement alors que dans le système à câble une seule plaquette bouge.

 

Le frein à patin (V-Brake, cantilever, caliper, etc)

De tous les types de freins présentés ici, il s’agit du plus populaire. Il est simple d’utilisation, léger et économique. Les patins viennent serrer la jante de la roue, permettant de freiner.

Attention, à moins d’avoir des patins/gommes de qualités le freinage en cas de pluie est fortement détériorer.

Le plus utilisé est le système V-Brake, que l’on retrouve notamment sur les VTC, VTT; vélos de ville…

Les patins sont très majoritairement actionnés par un système de câble mais il existe aussi des patins actionnés par système hydraulique. Comme par exemple le Magura HS11.

En définitive, il existe différents freins pour différentes pratiques, usages et bourses. Il ne vous reste maintenant plus qu’à trouver chaussure à votre pied !

0 commentaires

Écrivez un commentaire

Les champs avec un * sont obligatoires