Comment choisir sa gyroroue

De prime abord, il semble bien difficile de choisir sa gyroroue ; diamètre des roues, puissances des moteurs, taille de la batterie, ergonomie, marque… Dans cet univers foisonnant comment bien choisir sa roue ? Quel modèle retenir, comment comparer les modèles… Alternative Bike vous aide à vous y retrouver.

Nous allons vous expliquer les principaux critères à retenir pour choisir une gyroroue. Nous ne intéressons pas aux fonctionnements des mono roues ou autres monocycles électriques car vous retrouverez ces informations sur l’article suivant le fonctionnement des gyroroues .

 

  • Le diamètre des roues.

Le diamètre des roues est un élément essentiel. Il n’existe pas de diamètre idéal mais un diamètre en fonction de l’utilisation que l’on souhaite. Avant d’aller plus loin il faut retenir quelques principes universels sur la taille d’une roue.

Plus elle est grande, plus elle est stable mais moins elle est maniable. Une roue d’un grand diamètre aura un effet gyroscopique plus prononcé. L’effet gyroscopique est l’effet ou la force qui permet à une roue de rester en équilibre lorsqu’elle roule. De part sa stabilité une grande roue permettra de rouler plus vite ; De plus une roue plus grande passe mieux les obstacles ou imperfection de la chaussé.

Inversement une roue plus petite sera plus maniable et sera moins encombrante. De plus à puissance de moteur équivalente une roue plus petite sera plus coupleuse.

Les trois tailles de roues les plus classiques sont les roues de 14, 16 ou 18 pouces. Alors quelle taille choisir ?

Si vous recherchez de la maniabilité, un encombrement réduit ou une petite utilisation urbaine, la roue de 14’’ est adaptée.

Si vous recherchez un compromis entre maniabilité, stabilité et capacité à allonger les kilomètres la roue de 16’’ est la bonne taille. D’ailleurs la première gyroroue (solowheel) était en 16’’. C’est la taille intermédiaire par excellence : pas trop grosse mais pas trop petite. Nous retrouvons la plus part des marque avec ces tailles Inmotion, Kingsong, Gotway…

La roue de 18’’. C’est une taille de routière. Elle sera à même d’enchainer les kilomètres d’être confortable, de passer les obstacles… Par contre elle prend de l’embonpoint. Ne choisissez pas cette roue si vous avez besoin de la porter régulièrement ou de mélanger les type de moyen de locomotion (intermodalité), voiture, transporte en commun. Avec ce type de roue on privilégie un déplacement exclusif. En roue de 18’’ il existe les Kingsong KS18L et la Gotway MSUPER

Il faut également adapter la taille des roues à la taille de l’utilisateur.

 

Gyroroue diamètre avantages et inconvénients

 

  • Puissance des moteurs.

Tout d’abord il existe deux types de puissance. La puissance nominale et la puissance instantanée (ou en crête). Nous nous intéresserons à la puissance nominale qui la puissance réelle ou utile. Une puissance s’exprime en Watt (à ne pas confondre avec les Watt heure ou Wh d’une batterie) Plus la puissance est élevé plus la roue aura la capacité de transporter une charge lourde de grimper les cote, de relancer plus vite ou de rouler avec une meilleure célérité.

Attention la puissance et la vitesse de pointe ne sont pas forcément liées car les roues sont souvent bridées.

La puissance est un élément très important car elle va offrir de la stabilité dans la gestion de la motricité. Dans une relance (montée, nid de poule…) une puissance élevée de la gyroroue, permettra de suivre et de relancer la motorisation.

Une roue puissante aura également un meilleur freinage.

Une puissance de 500W semble être un minimum pour une vitesse de 20km/h. Si votre poids atteint les 80 Kg, prévoyez un minimum de 800W ; vous souhaitez maintenir une vitesse de croisière de 25km/h une roue de 800 à 1200W fera l’affaire avec un poids inférieur à 80 Kg. Vous faites plus de 80Kg, vous avez des montées, prenez au dessus de 1200W à 1500W.

En bref adaptez la puissance à : votre poids, votre parcours, la vitesse souhaitée. La marque qui dispose des plus gros moteurs est Gotway.

 

  • Vitesse.

Chacun voit midi à sa porte, mais sachez que pour maintenir une vitesse de croisière en toute sécurité, il vous faudra une vitesse de pointe supérieur (d’au moins 5 km/h) ou avoir un gros moteur. Un minimum de 800w nous semble nécessaire pour rouler à un 25Km/h ;

La vitesse par défaut est souvent bridée comme avec le marques Inmotion ou Kingsong. Dans ces marques et sauf exception ou déridage, la vitesse est programmée à 25 Km/h. Attention à bien choisir la vitesse, notamment en fonction de la taille du moteur. Les roues se débrident via une application sur son téléphones.

 

  • La programmation électronique

L’électronique est un élément essentiel à votre roue. C’est un des aspects qui fait la différence entre les monocycles électriques de marques connues et de modèles « exotiques ». Sur une gyroroue, vous ne pouvez pas vous permettre une rupture d’électronique sous risque de vous retrouvez au sol. Hélas la programmation est impossible à voir. Privilégiez dès lors des marques connues et historiques qui investissent dans une bonne programmation électronique.

Certaines marques proposent également des réglages qui se font le plus souvent au travers d’une application. Les réglages peuvent permettent de calibrer le gyroscope ; il est également possible de définir des modes d’utilisation ou mode de conduite. Avec un mode expert la roue s’utilisera plus à plat ; il faudra donner moins d’amplitude dans le mouvement pour que la roue réagisse. Ce mode est plus sensible et nécessite plus dextérité car la roue est plus réactive et pardonne moins les fautes d’appuis. Inversement un mode débutant nécessitera de plus amplifier son mouvement. La roue est tolérante, moins vive.

Application de la roue Kingsong

 

Application de la roue Inmotion

Application de la roue Gotway

 

Il arrive des cas ou la roue manque de puissance (montée, vitesse max, batterie faible…). Dans ce cas plusieurs alerte son prévu (parfois programmable), alerte (bip) sonore et système de relève des pieds : la roue s’incline dans le sens inverse, c’est le « tilt back ». Evitez les modèles qui sont dépourvu de ces alertes (tout du moins le tilt back).

 

  • Poids.

Le poids est proportionnel à la taille de la batterie, à la puissance et au diamètre de la roue. Le poids oscille entre 11 et 20 Kg en règle générale. Un roue de 18’’ avec un gros moteur et une grosse batterie vous apportera un grand confort de roulage, mais elle devient lourde à porter.

Le poids peut être un critère de sélection ou être la conséquence des performances que vous rechercherez. Pas de réponse type par rapport au poids. A vous de voir en fonction de votre usage. Avez-vous besoin de la porter ? Ponctuellement ? Plusieurs fois par jour ? Présence d’un ascenseur ? Marche à passer ?

Une roue de 16’’ polyvalente et avec une autonomie d’une 30e de kilomètre souvent autour de 15-16Kg.

 

  • Taille de la batterie / Autonomie

L’autonomie d’une batterie s’exprime soit avec son intensité (Ah) ou en réserve globale d’énergie (Wh). La réserve global est l’intensité multiplié par sa tension (Ah*U).

Par exemple une batterie de 680Wh peut être une batterie de 14 Ah en 48V ou de 8 Ah en 84V. Il y aura le même nombre de cellule mais vous aurez plus d’autonomie avec la première (et moins de performance).

Pour informations vous pouvez estimer que chaque palier de 2Ah (ou de 130Wh) vous donnera une petite dizaine de km d’autonomie pour 70 Kg à 20km/h… Certains modèles vous offre jusqu’à 100km de rayon d’action.

Le principal risque est une coupure de l’électronique qui se traduira par une chute.

Pensez toujours à sur tailler votre autonomie : usure dans le temps, baisse d’autonomie dans le froid, besoin de faire des crochets, habitude du produit, vitesse moyenne en hausse au fil de l’utilisation…

Attention plus un moteur est puissant, véloce ou lourd plus il aura tendance à être énergivore. Une autonomie variera fortement d’un utilisateur à un autre (autonomie, parcours, vitesse).

Attention à une batterie faiblement chargé. En cas de relance (montée, ré accélération…) une batterie un peu vide pourra ne pas transmettre assez de « jus ».

Avec une utilisation quotidienne n’hésitez pas à prévoir une trentaine de kilomètre d’autonomie, gage d’une tranquillité de déplacement. Les produits sont assez addictifs et vous vous servirez plus qu’initialement estimé.

 

  • Ergonomie / design.

L’équipement de série et le dessin varient d’un modèle à l’autre. Les principaux accessoires que l’on peut trouver :

  • Trolley : très pratique pour faire avancer votre roue sans être dessus (et ne pas la porter)
  • Lumière : avant et / ou arrière accessoire nécessaire pour voir et surtout être vu
  • Bouton coupe circuit : très utile pour désactiver le moteur lorsque vous lever la roue. Cela évite d’éteindre et rallumer la roue.
  • Connexion Bluetooth : pour les réglages et les statistiques.
  • Haut parleur : pour diffuser de la musique ou avoir l’autoguidage via le GPS de votre téléphone directement sur la roue « continuer tout droit… »

Les roues Inmotion et Kingsong sont en générale bien équipées et bien dessinées…

 

 

  • Conseil.

Restez toujours vigilant, sachez écouter votre gyroroue. Adaptez toujours votre vitesse, vos relances, le freinage en fonction de l’état de la chaussée, de votre vitesse et de votre état de concentration. Ne forcez pas votre roue. Par exemple vous êtes en fin de batterie en montée ou avec des dos d’âne. Diminuez le rythme pour éviter qu’une relance demande du courant ou de la puissance que votre roue ne pourra fournir. Le risque est une coupure de l’électronique. Les roues sont équipées de sécurité : alarme sonore et « tilt back » (qui fait que votre roue s’incline vers l’arrière) lorsque vous arrivez aux limites de la machine. Ne poussez pas la machine si vous êtes dans cette situation.

1 commentaire

9 septembre 2018 à 17 h 39 min

Merci pour toutes ces informations, je suis très intéressé par les gyroroues et votre article m’a convaincu, je vais franchir le pas si je puis dire.

Écrivez un commentaire

Les champs avec un * sont obligatoires