Casques obligatoires pour les moins de 12 ans

 

Nouvelle réglementation

Le 22 mars 2017 prochain, la législation concernant le port du casque va changer.

Selon le décret n°2016-800 du 21 décembre 2016, tous les enfants âgés de moins de 12 ans devront porter un casque, sous peine d’une amende de quatrième classe (forfaitaire à 135€) dont sera puni son accompagnateur majeur.

Cette réglementation s’applique aux enfants au guidon de leur vélo mais aussi aux enfants passagers.

La motivation du décret est de “limiter les blessures graves à la tête et au visage”.

 

Le casque réduit les risques

      Selon une étude présentée en octobre 2015 devant le collège américain des chirurgiens, le port du casque diminue de 58% le risque de traumas crâniens graves.

Un sujet qu’il serait bête de prendre à la légère.

De plus qu’un casque de vélo pour enfant coûte en moyenne 30€, il serait donc dommage de risquer le pire.

Le transport de batterie lithium en avion

Le transport de batterie lithium est quelque chose de très sécurisé car les risques peuvent être important en raison que ces objets sont facilement inflammables.

Avant tout chose, sachez qu’il existe 2 types de batteries lithium :

  • Lithium-ion (Li-ion) : Aussi appelées piles au lithium secondaires, elles sont rechargeables et nous pouvons les trouver le plus souvent dans les petits appareils électroniques comme les téléphones et les ordinateurs portables.
  • Lithium métal : Aussi appelées piles au lithium primaires, elles, contrairement au lithium-ion, ne sont pas rechargeables.

 

Depuis le 1er avril 2016, les réglementations internationales applicables concernant les batteries lithium ont changé et celles-ci doivent être conformes.

 

L’envoi et le transport de piles par avion

Tout d’abord, il faut savoir que le transport de batteries lithium est considéré comme matériaux dangereux car ils peuvent surchauffer et même s’enflammer.

Depuis le 1er avril 2016, les 2 types de batteries lithium doivent être équipés sinon elles ne pourront pas être expédiées sur les vols passagers et sachant que ces envois sont limités par une liste de pays approuvée par UPS . Il est aussi possible d’avoir depuis le 1er juillet 2015, d’obtenir une approbation pour expédier des batteries lithium sans équipement via les services d’UPS.

 

Comment les transporter en avion

Des règles sont à suivre pour transporter des piles et batteries, il faut savoir que le principal risque est celui d’un court-circuit ou de l’activation par inadvertance pendant son transport.

Pour éviter ce risque, les piles doivent être emballées individuellement et ne doivent pas rentrer en contact les unes avec les autres, de manière à ne pas éliminer tous les risques de court-circuit.

Pour cela, un emballage hermétique et de matière non conductrice, il faut aussi que chaque borne ou connecteurs soient protégés par des capuchons qui sont eux aussi non conducteurs.

Concernant leur rangement dans les cartons, les piles doivent bien être calées pour éviter qu’elles puissent bouger à l’intérieur du carton. Dernière précision, il ne faut pas utiliser de matériaux d’emballage peu résistants comme les enveloppes.

Il y a aussi le suremballage, ce procédé consiste à consolider plusieurs colis mais cela ne veut pas dire que toutes les piles lithium peuvent être consolidées par le suremballage, comme par exemple, ceux préparés conformément à la Section II des instructions d’emballage 965 ou 968 de l’AITA (instruction d’emballage 965).

Alors que ceux conformément à  la Section II des Instructions d’emballage 966, 967, 969 ou 970 peuvent être consolidés par un emballage. Ces produits doivent aussi être conformes à certains critères comme le poids net unitaire et la capacité à résister à un test de chute d’une hauteur de 1,2 mètre. Le suremballage doit contenir la mention « overpack » et une étiquette de manutention appropriée.

 

 

Étiquettes et mentions obligatoires

Les étiquettes et mentions dépendent beaucoup du type à expédier (lithium-ion ou métal), si un emballage est présent ou non et s’il est équipé.

 

Pour la documentation obligatoire :

Il doit y avoir plusieurs documents stipulant :

  • En raison des risques d’inflammation des produits, le colis doit être manipulé avec beaucoup de précaution.
  • En cas de dédommagement du colis, des procédures spéciales doivent être faites, notamment sur le réemballage et l’inspection.
  • Un numéro de téléphone doit être présent pour avoir des informations supplémentaires.

 

 

Les étiquettes de manutention  

Les règles sont les mêmes que ce soit des piles lithium-ion ou métal. Elles doivent mesure 110 mm * 120 mm et être présente sur l’emballage extérieur du colis. Si le colis est plus petit, des étiquettes de 105 mm (largeur) * 74 mm (hauteur) peuvent remplacer les plus grandes.

batterie lithium-ion

Étiquette Avion-cargo uniquement

Si vous voulez expédier vos produits lithium par voie aérienne sans équipement, il vous faudra l’étiquette Avion-cargo uniquement (voir ci-dessous).

avion-cargo uniquement

 

Les conditions de transport de batterie lithium

Leur condition de transport dépend de 2 critères qui sont :

  • L’énergie en Wh (il faut faire la multiplication entre les Volts et les Watts)
  • La quantité en gramme

Il faut aussi prendre en compte si vous voulez mettre votre produit en bagage cabine ou bagage enregistré en soute car votre produit ne peut pas forcément être accepté dans les deux.

Les appareils électroniques portables sont classés dans 3 catégories en fonction de leur énergie et leur quantité.

  1. Les appareils pour une utilisation personnel comme appareils photo, caméscope, téléphone portable, concentrateurs d’oxygène personnels (POC), ordinateurs portables, drones, outillages électroportatifs…
  2. Les appareils médicaux comme défibrillateurs externes automatiques (DEA), nébuliseurs, appareils de ventilation en pression position continue (CPAP). Les appareils à utilisation personnel sont aussi autorisés.
  3. Outillages électroportatifs et les moyens de locomotion électrique et leurs batteries de rechange.

 

Grâce à ses critères, vous pouvez classer votre batterie dans l’une de ces 3 catégories :

 

  1. Pour les produits de moins de 100 Wh et moins de 2 grammes :
  • Pour les batteries contenues dans les appareils, ils sont acceptés en cabine et en soute.
  • Par contre, les batteries supplémentaires sont acceptées uniquement en cabine et sa quantité est limitée à une utilisation purement personnelle.

 

  1. Entre 100 Wh et 160 Wh et entre 2 grammes et 8 grammes :
  • Les batteries contenues dans les appareils sont acceptés dans les deux.
  • Les batteries supplémentaires là aussi ne sont acceptées qu’en cabine et sont limitées à 2 par personne.

 

  1. Plus de 160 Wh et plus de 8 grammes :

Ils sont totalement interdits en bagage et le transport de batterie lithium est possible uniquement en FRET.

 

Plus d’informations sur ce document d’Air France Batteries lithium en bagages.

Vérifier auprès du site de votre compagnie aérienne pour éviter toutes surprises.

Voici un article sur les précautions d’utilisation de vos produits, plusieurs facteurs sont à prendre en compte comme la batterie, la vitesse, les  conditions climatiques. A travers cet article, nous allons vous montrer comment utiliser votre trottinette de la meilleure manière possible.

La batterie

Pour commencer, sachez que vous êtes équipé d’une batterie lithium polymère et qu’elle possède une durée de vie de 4 ans et 500 cycles de recharge complets, ne vous inquiétez pas, une recharge partielle n’équivaut pas à un cycle de recharge.

 

Maximiser la durée de vie de la batterie

Il y a plusieurs recommandations à prendre en compte pour maximiser la durée de vie de sa batterie comme :

  • Ne pas faire de décharges profondes et de recharger sa batterie après une distance parcouru de plus de 5 Km.
  • Laisser reposer votre trottinette au moins 15 minutes et attendre 1 heure pour recharger votre batterie après son utilisation. Les recharges à chaud sont fortement déconseillées.
  • Si vous ne prévoyez pas d’utiliser votre batterie pour une longue durée, laissez la charger à 60 % qui est son niveau de charge le plus adapté.

 

Rouler en temps de pluie et après

Dès sa première utilisation, la trottinette ne doit pas être utilisée sous la pluie, par contre elle peut être utilisée après la pluie sur sol mouillé en prenant compte de ces précautions :

  • Eviter les flaques d’eau
  • Ne pas rouler vite car la roue arrière peut déraper sur le sol mouillé
  • Une fois votre parcours terminé, ne mettez pas votre trottinette à la verticale car l’eau va s’infiltrer à l’intérieur et peut endommager la batterie et son compartiment.

 

 

 

Comment choisir son casque ?

Nous allons voir comment bien choisir son casque. Même si le port du casque n’est pas obligatoire, cela n’empêche pas qu’il reste fortement conseillé pour éviter de terribles conséquences en cas de chute sur la tête.

Le critère le plus important pour choisir son casque est évidemment sa taille, elle se fera en fonction de la morphologie de crâne, il vous suffit juste de mesurer votre tour de tête et de mesurer 2 cm au-dessous des sourcils. Voici un guide des tailles pour trouver votre taille de casque.

 

TailleXXSXSSMLXLXXL3XL4XL
Tour de tête (cm)51-5253-5455-5657-5859-6061-6263-6465-6667-68

 

Si vous êtes dans le cas où votre taille est par exemple de 59,5 cm, prenez une taille en dessous car avec le temps les mousses vont se tasser.

Le deuxième élément important est le confort et plusieurs critères sont importants.

  • Renforts : Un casque possède plusieurs couches, d’abord celle à l’extérieur qui est une coque rigide, à l’intérieur des mousses amovibles sont amovibles ou non. Privilégié plutôt les amovibles qui vous permettront de les enlever et de les nettoyer pour garder un excellent confort.
  • Sangles pour serrer votre casque : Elles ne doivent pas vous gêner lors de son utilisation, celle passant sous le cou ne doit pas vous serrer la gorge. Tandis que celle passant sur le contour de votre visage ne doit pas toucher vos oreilles et que celles-ci doivent être à l’intérieur du triangle. Parce que si les sangles frottent vos oreilles, elles seront désagréable avec le temps du à une zone de frottement. Privilégier aussi les casques avec une molette pour régler votre casque, ce système a la particularité de serrer ou desserrer la sangle de votre tour de tête et ainsi assure un meilleur maintien du casque sur votre tête.
  • Aération : Plus il y a de ventilation, mieux c’est car cela vous permettra d’éviter les échauffements, sa capacité de ventilation est donc, déterminée par son nombre d’aération. Il faut prendre en compte les mousses à l’intérieur du casque vue précédemment, s’ils sont mal ajuster, vous allez perdre en aération et il ne sera pas optimal. Assurez-vous aussi que le casque est le plus adapté possible à l’usager.
  • Poids : Il va dépendre bien sur des matériaux utilisés et son niveau de sophistication, son poids va varier entre 170 et 300 grammes. Favoriser un casque léger pour une conduite plus agréable.

 

Voici quelques conseils pratiques :

  • Quand le changer ? Il faut changer son casque évidemment après que celui-ci est subi un choc et qu’il est abîmé le casque et donc que sa protection n’est pas garantie. Il est bon de changer son casque et aussi son équipement tous les 5 ans car avec le temps, votre matériel aura subi quelques dommages qui pourraient fragiliser le casque.
  • Le budget ? En fonction du type de casque que vous choisirez (voir forme du casque ci-dessous), son prix va varier entre 20 et 100 euros. Mais pour un casque de qualité, prévoyez un prix d’environ 50 euros.
  • La forme du casque : Il y a 3 formes de casques possibles pour le vélo :
  • Le casque intégral : C’est un modèle très apprécié grâce à son design consacré pour la motocross même si ce n’est pas le casque le plus approprié pour faire du vélo mais plus de la motocross.
  • Le casque VTT : Son nom en dit beaucoup sur son utilisation, il est le plus adapté car il est bien ventilé et la protection est suffisante pour faire du vélo même si elle ne couvre que la partie supérieure de la tête. C’est le plus léger des trois.
  • Le casque mixte : Le plus pratique car il s’adapte à vos besoins, ses quelques accessoires vous permettront aussi bien de faire du vélo que d’aller en montagne. Il reste moins respirant que le casque VTT et est un peu plus lourd.

 

 

Casque intégral

 

Casque VTTCasque mixte
Photo casque intégralcasque VTT Scraper V2 blanc
AvantagesProtection complèteLéger et bien ventilémodulable
InconvénientsLourd et mauvaise ventilationProtection incomplète de la têtePlus lourd et moins ventilé qu’un casque VTT
Prix moyen80 €50 €60 €

 

Éviter le vol de votre vélo ou trottinette électrique

Qu’il s’agisse d’un vélo à assistance électrique, d’une trottinette électrique ou d’un scooter, les règles pour éviter le vol sont globalement les mêmes et relèvent le plus souvent du bon sens. Voici une série de réflexes à adopter lors de vos déplacements du quotidien :

  • Méfiez vous des endroits à risque (zones peu fréquentées, mal éclairées).
  • Variez les lieux de stationnement (ne pas toujours stationner au même endroit pour éviter les repérages).
  • Toujours attacher le véhicule à un point fixe et solide (poteaux, arceaux…).
  • Choisir un bon antivol, même si aucun n’est inviolable. Le but est de compliquer la tache des voleurs. Plus il faudra de temps pour détruire l’antivol, mieux votre deux roues sera protégé. Les normes SRA / NF garantissent une qualité minimum. Proportionnellement à la valeur du deux roues, un bon anti vol n’est pas si onéreux et décourage les voleurs.
  • Bien positionner votre antivol. Eviter de laisser reposer l’antivol sur le sol pour qu’aucun appui ne soit possible, positionnez le sur une partie fixe (cadre). Cela évitera de ne retrouver que la roue toujours accrochée !
  • Concernant la batterie amovible, remontez là si possible chez vous ! La batterie est l’un des composants les plus importants. Dérober un deux roues électriques sans batterie est comparable à voler une voiture sans moteur !

antivol-velo

En suivant ces règles élémentaires, vous mettrez votre vélo, trottinette ou scooter à l’abri des vols les plus courants. Cela ne doit pas vous empêcher de souscrire à une assurance complémentaire, à l’image de celles que nous proposons au magasin.