Le transport de batterie lithium en avion

Le transport de batterie lithium est quelque chose de très sécurisé car les risques peuvent être important en raison que ces objets sont facilement inflammables.

Avant tout chose, sachez qu’il existe 2 types de batteries lithium :

  • Lithium-ion (Li-ion) : Aussi appelées piles au lithium secondaires, elles sont rechargeables et nous pouvons les trouver le plus souvent dans les petits appareils électroniques comme les téléphones et les ordinateurs portables.
  • Lithium métal : Aussi appelées piles au lithium primaires, elles, contrairement au lithium-ion, ne sont pas rechargeables.

 

Depuis le 1er avril 2016, les réglementations internationales applicables concernant les batteries lithium ont changé et celles-ci doivent être conformes.

 

L’envoi et le transport de piles par avion

Tout d’abord, il faut savoir que le transport de batteries lithium est considéré comme matériaux dangereux car ils peuvent surchauffer et même s’enflammer.

Depuis le 1er avril 2016, les 2 types de batteries lithium doivent être équipés sinon elles ne pourront pas être expédiées sur les vols passagers et sachant que ces envois sont limités par une liste de pays approuvée par UPS . Il est aussi possible d’avoir depuis le 1er juillet 2015, d’obtenir une approbation pour expédier des batteries lithium sans équipement via les services d’UPS.

 

Comment les transporter en avion

Des règles sont à suivre pour transporter des piles et batteries, il faut savoir que le principal risque est celui d’un court-circuit ou de l’activation par inadvertance pendant son transport.

Pour éviter ce risque, les piles doivent être emballées individuellement et ne doivent pas rentrer en contact les unes avec les autres, de manière à ne pas éliminer tous les risques de court-circuit.

Pour cela, un emballage hermétique et de matière non conductrice, il faut aussi que chaque borne ou connecteurs soient protégés par des capuchons qui sont eux aussi non conducteurs.

Concernant leur rangement dans les cartons, les piles doivent bien être calées pour éviter qu’elles puissent bouger à l’intérieur du carton. Dernière précision, il ne faut pas utiliser de matériaux d’emballage peu résistants comme les enveloppes.

Il y a aussi le suremballage, ce procédé consiste à consolider plusieurs colis mais cela ne veut pas dire que toutes les piles lithium peuvent être consolidées par le suremballage, comme par exemple, ceux préparés conformément à la Section II des instructions d’emballage 965 ou 968 de l’AITA (instruction d’emballage 965).

Alors que ceux conformément à  la Section II des Instructions d’emballage 966, 967, 969 ou 970 peuvent être consolidés par un emballage. Ces produits doivent aussi être conformes à certains critères comme le poids net unitaire et la capacité à résister à un test de chute d’une hauteur de 1,2 mètre. Le suremballage doit contenir la mention « overpack » et une étiquette de manutention appropriée.

 

 

Étiquettes et mentions obligatoires

Les étiquettes et mentions dépendent beaucoup du type à expédier (lithium-ion ou métal), si un emballage est présent ou non et s’il est équipé.

 

Pour la documentation obligatoire :

Il doit y avoir plusieurs documents stipulant :

  • En raison des risques d’inflammation des produits, le colis doit être manipulé avec beaucoup de précaution.
  • En cas de dédommagement du colis, des procédures spéciales doivent être faites, notamment sur le réemballage et l’inspection.
  • Un numéro de téléphone doit être présent pour avoir des informations supplémentaires.

 

 

Les étiquettes de manutention  

Les règles sont les mêmes que ce soit des piles lithium-ion ou métal. Elles doivent mesure 110 mm * 120 mm et être présente sur l’emballage extérieur du colis. Si le colis est plus petit, des étiquettes de 105 mm (largeur) * 74 mm (hauteur) peuvent remplacer les plus grandes.

batterie lithium-ion

Étiquette Avion-cargo uniquement

Si vous voulez expédier vos produits lithium par voie aérienne sans équipement, il vous faudra l’étiquette Avion-cargo uniquement (voir ci-dessous).

avion-cargo uniquement

 

Les conditions de transport de batterie lithium

Leur condition de transport dépend de l’énergie en Wh de la batterie (il faut faire la multiplication entre les Volts et les Watts)

Il faut aussi prendre en compte si vous voulez mettre votre produit en bagage cabine ou bagage enregistré en soute car votre produit ne peut pas forcément être accepté dans les deux.

Les appareils électroniques portables sont classés dans 3 catégories en fonction de leur énergie et leur quantité.

  1. Les appareils pour une utilisation personnel comme appareils photo, caméscope, téléphone portable, concentrateurs d’oxygène personnels (POC), ordinateurs portables, drones, outillages électroportatifs…
  2. Les appareils médicaux comme défibrillateurs externes automatiques (DEA), nébuliseurs, appareils de ventilation en pression position continue (CPAP). Les appareils à utilisation personnel sont aussi autorisés.
  3. Outillages électroportatifs et les moyens de locomotion électrique et leurs batteries de rechange.

 

Grâce à ses critères, vous pouvez classer votre batterie dans l’une de ces 3 catégories :

 

  1. Pour les produits de moins de 100 Wh :
  • Pour les batteries contenues dans les appareils, ils sont acceptés en cabine et en soute.
  • Par contre, les batteries supplémentaires sont acceptées uniquement en cabine et sa quantité est limitée à une utilisation purement personnelle.

 

  1. Entre 100 Wh et 160 Wh :
  • Les batteries contenues dans les appareils sont acceptés dans les deux.
  • Les batteries supplémentaires là aussi ne sont acceptées qu’en cabine et sont limitées à 2 par personne.

 

  1. Plus de 160 Wh :

Ils sont totalement interdits en bagage et le transport de batterie lithium est possible uniquement en FRET.

 

Plus d’informations sur ce document d’Air France Batteries lithium en bagages.

Vérifier auprès du site de votre compagnie aérienne pour éviter toutes surprises.

0 commentaires

Écrivez un commentaire

Les champs avec un * sont obligatoires